Nouvelle adresse, nouvel espace // Ouvert tous les jours de 9 h à 18 h

MONTAGNE, Melsa

MELSA MONTAGNE est née à Laval le 10 août 1978. Son père étant professeur d'arts plastiques au secondaire, elle est marquée par ses journées de congé passées en classe en compagnie des plus vieux alors qu'elle n'a que 8 ans. Libre de créer avec tout ce qui lui passe sous la main, elle apprend à observer et à expérimenter très tôt. En 1998, elle obtient un DEC en Arts plastiques, mais ce n'est qu'en 2008 qu'elle décide de se consacrer à temps plein à son rêve artistique. Depuis les 10 dernières années, Melsa a pris part à quelques formations, dont, notamment, des ateliers de peinture chinoise en 2013, à Montréal.

Lors de ses études collégiales, l'artiste est fascinée par l'univers surréaliste de Salvador Dali, qui crée un monde imaginaire sans borne. Melsa est séduite par l'idée de pouvoir suivre son instinct dans l'élaboration de ses œuvres, de pouvoir créer son propre monde imaginaire, d'être libre de représenter une réalité difforme. Grâce à l'histoire de Frida Kahlo, elle comprend également que l'authenticité est plus importante que l'esthétisme lorsqu'il est temps d'exprimer une émotion ou une introspection. L'œuvre devient ainsi plus personnelle, sans artifice autre que le caractère brut du ressenti et du moment présent. Enfin, ce qui l'inspire d'abord et avant tout dans la conception initiale de ses tableaux, ce sont les mouvements artistiques préconisant la gestualité et l'intuition tels que l'expressionnisme abstrait ainsi que les fondements du regroupement des Automatistes.

Pour créer, Melsa a besoin d'être touchée par ce qui l'entoure. Empathique de nature, le comportement humain est ainsi pour elle une inspiration fondamentale, que ce soit un regard inquiet, un rire ou la timidité d'un sourire. Grâce à l'art, elle souhaite arrêter dans le temps un moment vécu, quelque chose à la fois d'intime et d'universel à partager avec l'observateur. Elle cherche à faire vivre ce qu'elle remarque autour d'elle, à inviter à s'arrêter et à contempler, à être à l'écoute de l'autre.

Ses œuvres, composées de personnages anonymes, affectueux et imaginaires, sont empreintes de sensibilité et déstabilisent par les émotions qu'elles véhiculent, tant l'âme de chacune de ces figures semble avoir un long vécu, que ce dernier soit triste, heureux, tragique ou porteur d'espoir.