LOCATELLI, Karine

KARINE LOCATELLI, née en 1991 à Lévis, habite et crée actuellement aux Éboulements, dans Charlevoix, d’où elle s’évade régulièrement pour aller dans le Bas-du-Fleuve ou encore sur la Côte-Nord. C’est d’ailleurs dans les territoires plus boréaux ou nordiques qu’elle puise ses inspirations, où la richesse et la diversité de la flore ne cessent de la surprendre. 

Dans son quotidien, l’artiste, qui crée depuis aussi longtemps qu’elle se souvient, se nourrit de tout, considérant elle-même que son mode de vie dépend de son art, et son art de son mode de vie. Elle pratique d’ailleurs la cueillette, la pêche et la randonnée pédestre en ne faisant qu’une avec la nature; en mémorisant ces petits détails qui captent son attention comme le lichen, les fleurs, le clapotis des vagues, les coquillages… bref, toutes ces textures qui apportent à un territoire donné son essence, son âme, son terroir. Ce faisant, elle tente de rendre justice, notamment, aux paysages nordiques que la plupart des gens aiment imaginer blancs, minimalistes et silencieux. Avec son art, elle met plutôt en lumière leur beauté intemporelle teintée d’une authenticité hors pair, complexe et touchante. Grâce à son regard, on y découvre en effet un univers doté d’une flore non seulement diversifiée, mais aussi colorée et délicate. On y admire également le relief des montagnes, le rayonnement des pissenlits, la profondeur du fleuve et la légèreté de son écume.

Outre la nature sous toutes ses formes, Karine a été marquée par le Groupe des sept, dont la mission était de représenter les territoires sauvages du Canada de façon plus audacieuse que la tradition ne l’imposait, ainsi que par sa sœur, Vanessa Locatelli, également artiste peintre inspirée par les paysages, mais avec un tout autre regard. Elle est aussi grandement inspirée par les mots de Daniel Chartier, grand penseur du Nord, qui affirme qu’ « il faut présenter et recomplexifier le Nord. »

Explorant diverses techniques telles que le dessin à l’encre de Chine, la gravure, la broderie et même la photographie, le travail de l’artiste, qui possède un diplôme d’études collégiales, un baccalauréat ainsi qu’une maîtrise en arts visuels, est en constante évolution, bien que son port d’attache, les petits comme les grands sujets de la nature souvent dépouillés, demeure inchangé. Son parcours est inspirant, en harmonie avec son environnement, et sa vision des choses nous captive et nous enchante.